Actualités

Crue printanière – Beauceville est satisfaite des diverses mesures d’atténuation mises en place depuis 2020 et annonce la réalisation de travaux dans la rivière pour 2021 (communiqué intégral du 31 mars 2021).

Beauceville, 31 mars 2021 / La Ville de Beauceville dresse son bilan de la récente crue printanière et confirme les résultats positifs des diverses mesures d’atténuation effectuées depuis 2020.

Bien que Dame Nature ait été plus clémente cet hiver et lors de la période de fonte, l’organisation municipale de sécurité civile se dit satisfaite des mesures mises en place servant à limiter la formation d’embâcle pouvant causer une inondation.

Organisation municipale de sécurité civile
«Même si le plus haut niveau atteint n’ait été que de 149,728 m (seuil inondation mineure à 150,800 m), que nous n’ayons pas dépassé le seuil de surveillance et que nous comptions moins de propriétés pouvant être affectées (plus d’une centaine de portes en moins suite aux démolitions), nous avons déployé les ressources requises de notre organisation municipale de sécurité civile surtout lors de la formation de l’embâcle située à sortie nord du centre-ville. Nos équipe impliquées avaient la mission de surveiller la situation de près et d’être en mesure d’intervenir auprès de notre population advenant une hausse rapide du niveau. Les abonnés au Système de surveillance de la rivière Chaudière et à notre page Facebook auront d’ailleurs pu constater la circulation des avis préventifs.

C’est le rôle de notre organisation de mettre en application notre plan de sécurité civile et nous pouvons compter sur une équipe expérimentée», mentionne Serge Vallée, directeur général et coordonnateur de la sécurité civile.

Mesures d’atténuation
L’installation de l’estacade nord (en aval des Rapides-du-Diable, située à peu près à la hauteur des locaux de la SPA Beauce-Etchemin) et les travaux de fragilisation du couvert de glace sur 8,2 km par la pelle amphibie auront facilité le déplacement des glaces. Plus spécifiquement, les travaux de la pelle amphibie auront permis la libération partielle de glaces dans le secteur du Rocher (sortie nord) et le déplacement plus hâtif des glaces au centre-ville, amoindrissant ainsi l’impact de l’arrivée du «train de glaces» provenant du sud (amont).

«Notons que cette année, nous avons pu effectuer 2,6 km de plus pour les travaux de fragilisation du couvert de glace, le tout principalement dû à l’état de ce dernier (moins épais et glace plus franche, sans frasil ou multiples couches)», mentionne Daniel Fortin, directeur du service de sécurité incendie aussi responsable de la réalisation des travaux sur le couvert de glace.

L’autre mesure était l’installation de blocs de type Jersey dans certains secteurs du centre-ville qui auraient servi à limiter les dommages causés par les glaces.

Travaux dans la rivière cet été – retrait de vestiges de batardeaux
«Après l’acceptation du CA (certificat d’autorisation), nous effectuerons des travaux autorisés dans la rivière qui consisteront à retirer les vestiges d’anciens batardeaux dans certains secteurs sur notre territoire. Nous sommes satisfaits que cette autre mesure d’atténuation ait été considérée par le gouvernement puisque ces anciens batardeaux ont un rôle dans l’effet de retenir les glaces, d’en limiter le déplacement», précise le maire, François Veilleux, fier des nombreux efforts accomplis depuis 2019 dans le dossier de la prévention des inondations.

«Je souligne aussi l’importance du travail des membres de notre organisation municipale de sécurité civile et la collaboration des citoyens et entreprises dans leur mesures préparatoires et préventives. Nous nous faisons un devoir chaque année et depuis longtemps de bien informer notre population avec la distribution d’informations essentielles permettant aux gens de bien se préparer», rappelle le maire.

La Ville de Beauceville compte reconduire ses actions préventives, maintenir ses mesures d’atténuation et rappelle à sa population qu’il est important de bien se préparer pour faire face à tout genre de sinistre et non seulement aux possibles inondations.

Photo: Le maire François Veilleux posant devant la rivière, 31 mars 2021

Menu